Avertir le modérateur

06/08/2008

JO: c'est parti pour les Pékinois!

 

58679848.JPG

Vélodrome olympique, à 15 kms à l’ouest de la place Tiananmen. Il a fallu emprunter le cinquième périphérique (sur six) pour réussir à rattraper la flamme à temps. Une vraie épreuve en soi : la parcours a été gardé secret, non divulgué en détails à la presse étrangère. A mi-parcours, entre la place Tiananmen et le Temple du Ciel, on arrive en pleine banlieue populaire. « C’est un kuai (1 RMB=0,10 €) le drapeau, un kuai l’autocollant ! », hurle Zhang Qiang, bandeau rouge « Allez la Chine » autour de la tête, aux badauds en pause déjeuner. Les bébés agrippent des drapeaux entre leurs petits doigts, les plus grands se collent des autocollants sur les joues. Des dizaines de milliers de badauds sont agglutinés autour du parc d’attraction où va se dérouler le relais, certains franchissent même sans vergogne les rubans placés par la police - rarement osé en Chine.

Ferveur populaire

« C’est vraiment le début des JO pour les Pékinois, lance Zhou Mingyang, la vingtaine et les cheveux en pétard. L’ambiance n’était pas au top en juillet, il y a eu beaucoup de restrictions, mais on ne peut que les accepter si c’est pour la sécurité. » Zhang Weiwei a 20 ans et de la chance : il a reçu l’autorisation d’entrer après avoir fait la queue deux heures. « Je suis « volontaire », explique-t-il. Ils acceptent plus facilement de nous faire rentrer lorsqu’on est volontaires. C’est une grande chance… Pékin a attendu si longtemps pour avoir ces Jeux ! » Il a aperçu la flamme, portée par le 248è relayeur (il y en a 433 en tout ce mercredi), et il est heureux. « Les gens ne viennent pas pour plaire au gouvernement, ils sont vraiment heureux d’avoir ces Jeux : c’est important pour le développement de la Chine, pour l’économie, mais aussi pour l’ouverture. »

Un relais sous haute sécurité


Qu Yanling, lui, grogne doucement. Il est arrivé à 8 heures (le journal prévoyait que la torche passe entre 13 et 14 heures 30) et n’a pas réussi à voir la flamme, il repart bredouille. « Le relais est organisé dans un parc fermé, c’est dommage, mais c’est sûrement pour la sécurité », lâche le quadragénaire. A quelques mètres de lui, un camion attire les curieux. Parabole sur le toit, des écrans qu'on aperçoit à travers les vitres et deux caméras télescopiques qui pivotent à 360°. "Ca doit être un camion de régie télé", avance un des badauds. A ce détail près qu'il est marqué « Beijing Emergency Management ». C’est l’équipe d’intervention d’urgence de la police de Pékin.

Commentaires

le garcon sur la photo est vraiment mignon! si mignon avec ce drapeau chinois!)))
"Les bébés agrippent des drapeaux entre leurs petits doigts, les plus grands se collent des autocollants sur les joues" - c'est si sympa))))

Écrit par : Charlotte - Colorado Lemon Law | 22/12/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu