Avertir le modérateur

08/04/2008

"La passion française salue la flamme à Paris"

« La passion française salue la flamme à Paris », titre le China Daily. Il ne fait pas si bien dire… sauf que l’angle choisi par le quotidien officiel en langue anglaise n’est bien évidemment pas celui préféré par vos journaux français ce matin. En première page du site de l’agence officielle Xinhua, une photo de quelques Chinois à Paris tout sourire et drapeaux rouges à étoiles jaunes à bout de bras. Minimiser les incidents de Paris, c’est la ligne apparemment donnée dès hier soir par les porte-parole du comité d’organisation des Jeux chinois, le Bocog, et suivie dans les médias ce matin. « Nous condamnons fermement ces quelques séparatistes. Leurs actions seront condamnées à travers le monde et sont vouées à l'échec », avait dit hier Wang Hui, la directrice médias du comité. Cette version est reprise en cœur et de façon uniforme ce matin, depuis le Quotidien du Peuple aux pourtant assez ouverts Beijing Youth Daily ou Nanfeng Daily. Tout juste les auditeurs et les lecteurs chinois ont-ils su que le parcours de la flamme a été perturbé par « quelques séparatistes tibétains et leurs soutiens », mais rien en revanche sur les multiples péripéties. « Ces évènements ont suscité l’indignation du public », explique la voix officielle, oubliant de mentionner le nombre de manifestants Parisiens, ou même la participation des politiques français. « Le parcours de la flamme est à l’heure sur son horaire », se cantonnent de mentionner les quotidiens. Quelques quotidiens ont choisi de mettre en avant des commentaires plus nationalistes. Le China Daily, par exemple cite la porteuse de torche chinoise en fauteuil roulant : « Je les méprise », affirme-t-elle en parlant des manifestants. La chaîne de télévision CCTV1 a mis en avant les propos officiels démentant que la torche a été éteinte. "Les reportages des médias étrangers affirment que la torche a été contrainte d'être éteinte, c'est faux", a affirmé à l'écran le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Jiang Yu. « Les Français pensent qu’ils sont à l’origine de la liberté, explique dans les colonnes du Global Times un universitaire de la prestigieuse Qinghua. On ne peut pas vraiment savoir ce que veulent les Français, mais en tous cas, leur gouvernement perdra la face : nous avons tellement de supporters à travers le monde. »

A Pékin, Caroline Dijkhuis

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu