Avertir le modérateur

17/07/2008

Zheng Jie: les spotlights de Wimbledon avant les Jeux

502405746.jpg

 

Il y a quelques semaines à Wimbledon, elle a fait sensation. C’est là que le monde entier a découvert Zheng Jie, qui vient d’avoir 25 ans. Cette joueuse de tennis est entrée dans l’histoire pour être la première Chinoise à accéder à une demi-finale de tournoi de Grand Chelem… et pas n’importe comment : pour cela, elle d’abord battu la n°1 mondiale, Ana Ivanovic (voir ci-dessous), puis elle a évincé la tchèque Nicole Vaidisova. Elle a dû plier devant Serena Williams, mais qu’importe : tous les médias s’étaient déjà intéressés à son cas, sportive chinoise sortie de nulle part à quelques semaines des JO de Pékin…
D’autant que Zheng Jie (39e joueuse mondiale) sera à Pékin au mois d’août, pour défendre la Chine en simple et en double dames.


Jusqu’ici, seule la joueuse au caractère bien trempé Li Na était un peu connue du public occidental. Mais Zheng Jie lui a ravi la vedette après lui avoir piqué la place de meilleure joueuse au classement chinois. La jeune femme maîtrise aussi correctement l’anglais, en tous cas assez pour pouvoir répondre aux interviews hors du pays, un phénomène encore assez rare, même parmi cette jeune génération d’athlètes. Ses fans ont été surpris de ses performances médiatiques à Wimbledon, alors ils ont enquêté : elle s’est apparemment mise à l’anglais il y a cinq ans, « en apprenant cinq mots par jour ».

2028023040.jpg

Après la grande mode des « papas-coachs » parmi les joueuses de tennis (les sœurs Williams, Mary Pierce, Marion Bartoli…), Zheng Jie innove avec les « maris-entraîneurs ». Elle a rencontré Zhang Yu, de six ans son aîné, au club de tennis de Chaoyang en 2001, alors qu’elle a 18 ans. Cinq ans plus tard, ils étaient mariés, et leur relation vaudra à Zhang Yu, capitaine de l’équipe masculine, de décrocher la place de coach de l’équipe féminine, et en particulier de sa jeune épouse. Il cumule ainsi les casquettes de coach, mari, mais aussi cuisinier, grand frère… « Je ferais tout pour l’encourager car elle a toutes les qualités pour devenir une excellente joueuse », affirme Zhang Yu. « Peu importe le niveau que j’atteindrai, je serai toujours sa petite fille », répond étrangement Zheng Jie.

La joueuse, originaire de Chengdu, est également le symbole de toute une région, le Sichuan, cette province dévastée par le séisme en mai dernier. Elle a déjà déclaré qu’elle remettrait intégralement la somme amassée à Wimbledon aux victimes de la catastrophe, et qu’elle irait aussi consacrer du temps aux travaux de reconstruction.
Caroline Dijkhuis

Crédits photo: Xinhua/Song Zhenping - 21cn.com 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu